Responsabilité du producteur

RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DU PRODUCTEUR

Depuis une quinzaine d’années, les politiques environnementales européennes et nationales dans le domaine des déchets sont basées sur le principe de la Responsabilité Elargie des Producteurs (REP), qui étend l’implication des fabricants à la gestion de leurs produits en fin de vie.

Cette réglementation impose notamment que le coût du produit, de sa conception à sa vente, doit inclure la totalité de ses coûts environnementaux directs et indirects. Aussi, la quantité et la nocivité des produits et des emballages doivent être diminuées à la source. Enfin, les emballages doivent jouer un rôle informatif en faveur des produits les moins générateurs de déchets. Pour assumer cette nouvelle responsabilité technique et financière, les industriels s’organisent et de nouvelles filières de traitement sont mises en place, à travers la création d’éco-organismes.

Ainsi, même si cette réglementation n’a pas encore été étendue à la Polynésie française, plusieurs entreprises locales ont initié, depuis 2010, la collecte des appareils électriques et électroniques ménagers usagés, en contrepartie de l’achat d’un matériel neuf. Dans le cadre d’un partenariat, ces déchets sont ensuite récupérés et conditionnés par FENUA MA, avant d’être exportés vers l’Europe ou la Nouvelle-Zélande.

Par exemple, toute personne qui fabrique, importe ou introduit sur le marché national français à titre professionnel des équipements électriques et électroniques ménagers, est tenue de pourvoir ou contribuer à la collecte, à l’enlèvement et au traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques ménagers*.

*Directive n° 2002/96/CE du 27/01/03 relative aux déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE)


FENUA MA SALUE CES INITIATIVES ET ESPERE QU’ELLES SE PROPAGERONT À D’AUTRES INDUSTRIELS OU IMPORTATEURS LOCAUX.


Trois nouveaux magasins viennent de signer une convention avec FENUA MA permettant ainsi à leurs clients de déposer leurs néons et ampoules usagés.
Ace Papeete, Yune Tung, SODIMEC, S.D.I.P et L'APPRO se rajoutent donc à Ace Taravao qui propose ce service depuis 2013 et mettent désormais à la disposition de leur clientèle de grands bacs de collecte pour qu’elle puisse y déposer les néons et ampoules de basse consommation. Rappelons que ces déchets sont extrêmement dangereux pour l’environnement et nécessitent un traitement spécial qui doit être réalisés par des professionnels avant d’être jetés.







TORTUE D’OR DES ENTREPRISES

Bravo à l'entreprise Cegelec !

Cette entreprise s'investit depuis longtemps dans le tri de ses déchets qui sont essentiellement toxiques. Une mini-déchetterie a été créée au sein de l'atelier situé à Fare Ute pour pouvoir réceptionner les déchets générés par l'entreprise. Une extrême rigueur est également appliquée dans le tri des déchets sur les chantiers et ceci depuis de nombreuses années. C'est cette qualité et la régularité qu'a décidé de récompenser le Syndicat FENUA MA.